Confiture de Reine-Claude au Monbazillac

Confiture de Reine-Claude au Monbazillac

Le 18 mai 1514, Claude de France, fille de Louis XII et d’Anne de Bretagne, épouse François Ier. Entre 1515 et 1523, la Reine mettra au monde sept enfants, ce qui lui accordera le respect du Roi, à défaut de son amour.

Elle se retirera d’ailleurs régulièrement dans ses appartements de Blois, loin des infidélités de son époux, qui la déshonorent et la peinent. Elle y décédera le 20 juillet 1524, à l’âge de 24 ans, épuisée par ses grossesses successives.

Sa bonté naturelle lui attirera l’admiration du peuple et de la Cour. Elle héritera d’ailleurs du surnom de « Bonne Reine ».

Vous me direz: « Quel rapport avec les prunes? »

Et bien, c’est Soliman Ier, dit « Le Magnifique » et alors Roi de l’Empire Ottoman, qui, en gage d’amitié, offrit à François Ier, un prunier importé d’Asie.

Le Roi confia sa culture à des moines de l’ordre clunisien demeurant à Carennac, dans le Lot, où les pruniers s’acclimatèrent facilement.

L’histoire raconte que le Roi baptisa l’arbre fruitier « Reine-Claude », en hommage à son épouse.

Selon une seconde version, la prune tirerait son nom de la Reine elle-même, qui en était particulièrement friande.

La pleine saison étant arrivée, je vous propose de découvrir son goût fin et sucré qui plaira à coup sûr aux plus petits, tant il rappelle celui des confiseries.

Le Monbazillac s’y associe parfaitement de part sa nature liquoreuse et ses arômes de miel et… de prunes!

Temps de préparation: 20 minutes

Temps de cuisson: 30 minutes

Ingrédients: (Pour environ 3 pots)

  • 550 g de prunes Reine-Claude
  • 250 g de sucre en poudre blanc cristal
  • 10 cl de Monbazillac
  • 1 gousse de vanille Bourbon

img_5885

Recette:

Lavez et séchez les prunes et déposez-les sur un linge propre.

Coupez-les en deux et ôtez-en les noyaux à l’aide d’un couteau.

Déposez les prunes dénoyautées dans une bassine à confiture, ou à défaut, une casserole.

Coupez la gousse de vanille en deux et prélevez-en les graines que vous déposerez dans la casserole, avec la gousse.

Recouvrez de sucre et mettez à chauffer.

Portez la préparation à petite ébullition, puis versez le Monbazillac.

Augmentez le feu afin de laissez l’alcool s’évaporer, puis baissez de nouveau et laissez cuire durant 20 minutes.

Lorsque la confiture est prête, ôtez la gousse de vanille.

Vérifiez alors la cuisson de votre confiture: versez-en une goutte dans une assiette, si la confiture se fige, elle est cuite.

Pour une stérilisation naturelle, remplissez les pots préalablement lavés et séchés de confiture bouillante jusqu’à 1 cm du bord. Fermez hermétiquement les couvercles, retournez les pots et laissez-les refroidir tête en bas.

Vous pourrez ainsi conservez cette confiture une année dans un lieu sec et à l’abri de la lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *